Bienvenue sur le site de Vidauban

Bienvenue sur le site de Vidauban Bienvenue sur le site de Vidauban

Une ville où il fait bon vivre

Une ville où il fait bon vivre

Une ville en développement

Une ville en développement

Une ville qui bouge !

Une ville qui bouge !

Actualités

La deuxième phase de travaux de nuit pour la démolition de l’îlot Saint-Roch, réalisés par la société Marion, se déroulera durant les nuits du lundi 30 novembre, du mardi 01 décembre et du mercredi 02 décembre, de 21 h à 6 h.

Parallèlement, les travaux se poursuivent également en journée, afin que cette démolition soit complètement achevée fin décembre. L’objectif final est la création et l’aménagement d’un nouvel espace de vie aéré et lumineux, destiné à la promenade, à la détente et à l’extension du marché…  Le coût total de ces travaux de démolition s’élève à 312 000 €.

Ce chantier fait partie intégrante du grand programme de rénovation globale du cœur de ville, initié en 2015 et comprenant notamment la refonte complète des réseaux souterrains, de la voirie et des trottoirs, avec une volonté de « verdissement » - une opération visant à augmenter la quantité de végétaux présents dans un espace donné, motivée par des objectifs environnementaux (lutte contre les îlots de chaleur urbains, qualité de l'eau, qualité de l'air, etc.) et d’amélioration de la qualité de vie.

Coût total des travaux de réhabilitation complète du cœur de ville : 10 millions d’euros.

Journée nationale de commémoration de la Victoire de la Paix / Hommage à tous les « Morts pour la France »

Lecture du discours de Geneviève Darrieusseq ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des anciens combattants :

« C’était il y a un siècle.

Ce 10 novembre 1920, la Grande Guerre est achevée depuis deux ans. Dans la citadelle de Verdun, Auguste THIN, soldat de deuxième classe et pupille de la Nation, dépose un bouquet d’œillets blancs et rouges sur le cercueil d’un soldat.

Un parmi tous les combattants des Flandres, de l’Artois, de la Somme, du Chemin -des-Dames, de Lorraine, de la Meuse… Un de ces braves !

Un des poilus qui participa à une interminable guerre. Un de ces Français qui oeuvra à la tâche incommensurable de la Victoire.

Un parmi des milliers qui est devenu le Soldat inconnu.

Le 11 Novembre 1920, le peuple de France l’accompagne solennellement sous les voûtes de l’Arc de Triomphe. La patrie, reconnaissante et unanime, s’incline respectueusement devant son cercueil, en saluant la mémoire de tous les soldats morts sous le drapeau tricolore.

Quelques mois plus tard, il était inhumé. Depuis 1923, la Flamme du Souvenir veille, nuit et jour, sur la tombe. Chaque soir, elle est ravivée pour que jamais ne s’éteigne la mémoire. La sépulture du soldat inconnu est devenue le lieu du recueillement national et le tombeau symbolique de tous ceux qui donnent leur vie pour la France.

Cet anonyme représente chacun de nos morts et tous nos morts en même temps.

Cette mémoire vit également dans chacune de nos communes, dans chaque ville et village de France, dans chacun de nos monuments aux morts, dans chacun des cimetières, dans nos mémoires familiales. Elle vit dans l’œuvre de Maurice GENEVOIX qui entre aujourd’hui au Panthéon. Le Président de la République l’a souhaité en l’honneur du peuple de 14-18.

Maurice GENEVOIX n’entre pas seul dans le temple de la Nation.

Il y entre en soldat des Eparges, en écrivain et en porte-étendard de "Ceux de 14".

Il y entre avec ses millions de frères d’armes, ceux dont il a immortalisé le souvenir, l’héroïsme et les souffrances. Il y entre avec toute la société, de la première ligne à l’arrière, mobilisée face à l’adversité et qui a tenu avec une admirable endurance.

8 millions de soldats combattirent sous les couleurs de notre drapeau, aucun d’entre eux ne revint totalement indemne. Des centaines de milliers furent blessés dans leur chair comme dans leur âme. 1 400 000 tombèrent au champ d’honneur.

Nous ne les oublions pas.

Inlassablement, nous les honorons.

Chaque 11 novembre, la Nation rend également un hommage solennel à tous les morts pour la France, ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui. Chaque année, nous rappelons leur nom.

Chaque 11 novembre est un moment d’unité nationale et de cohésion autour de ceux qui donnent leur vie pour la France, de ceux qui la servent avec dévouement et courage.

En ces instants, au souvenir des évènements passés et  aux prises avec les épreuves de notre temps, nous nous rappelons que c’est tout un peuple, uni et solidaire, qui fit la guerre, qui la supporta et triompha. »

MORTS POUR LA France - 11 NOVEMBRE 2020 :

  • Chef de bataillon Clément FRISON-ROCHE, 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
  • Chef de bataillon Benjamin GIREUD, 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
  • Chef d’escadrons Nicolas Mégard, 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
  • Capitaine Pierre-Emmanuel BOCKEL, 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
     
  • Capitaine Alex MORISSE, 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
  • Major Julien CARETTE, 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
     
  • Maréchal des logis Romain SALLES DE SAINT-PAUL, 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
     
  • Chef d’escadrons, Romain CHOMEL de JARNIEU, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;
  • Adjudant Alexandre PROTIN, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;
     
  • Maréchal des logis-chef Valentin DUVAL, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;
     
  • Maréchal des logis-chef Antoine SERRE, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;
  • Adjudant Jérémy LEUSIE, 93e régiment d’artillerie de montagne (93e RAM), mort pour la France ;
  • Adjudant Andreï JOUK, 2e régiment étranger de génie (2e REG), mort pour la France ;
  • Caporal-chef  Volodymyr RYBONTCHOUK, 1er régiment étranger de génie (1er REG), mort pour la France ;
  • Brigadier Chef Dmytro MARTYNYOUK, 1er régiment étranger de cavalerie (1er REC), mort pour la France ;
  • Brigadier Kévin Clément, 1er régiment étranger de cavalerie (1er REC), mort pour la France ;
     
  • Brigadier Tojohasina  RAZAFINTSALAMA, 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP), mort pour la France ;
  • Maréchal des logis Andy FILA, 14e régiment d’infanterie et de soutien logistique parachutiste (14e RISLP), mort pour la France ;
     
  • Maréchal des logis S.T, 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP), mort pour la France ;
  • Brigadier Arnaud Volpé, 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP), mort pour la France.

 

L’AGGLO ET LA VILLE S’ENGAGENT !

Ce lundi 9 novembre 2020, les entrepreneurs vidaubannais étaient conviés à une réunion de formation (1ère des 23 communes de l’agglomération) pour participer à la nouvelle plateforme de e-commerce lancée par Dracénie Provence Verdon agglomération : Place De Marché.

Sous la houlette des élues Valérie Flaus, adjointe aux Commerces, et Ilham SOUINI, conseillère municipale déléguée, aux côtés de l'UPV - Union Patronale Du Var, une quarantaine d’acteurs économiques Vidaubannais ont pu se familiariser avec cette plateforme virtuelle de commerce, qui leur permettra, gratuitement et en quelques clics, de s’inscrire sur l’annuaire et de vendre leurs produits et/ou services en ligne, avec un système de « click & collect » (commande à distance et retrait en boutique) et/ou livraison sur l’ensemble des 23 communes du territoire. En cette période de crise, la Dracénie et Vidauban s’engagent ainsi pour soutenir et développer le commerce de proximité.

Vous êtes commerçants, professionnels, agriculteurs et artisans des 23 communes de la Dracénie et vous souhaitez vous inscrire sur la plateforme Place De Marché ? Contactez le 04 98 10 72 65 (du lundi au vendredi de 8h à 20h et le samedi de 9h à 18h) ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le site internet sera mis en ligne pour le public dans les plus brefs délais compte-tenu de l’actualité…
Mme Valérie Flaus reste joignable au 06 19 07 48 70 pour toute question liée au commerce de proximité vidaubannais.
 

Cérémonie de tous les Saints du 1er novembre : hommage et recueillement au cimetière et au monument aux morts.

Claude Pianetti, Maire de Vidauban : « Je souhaiterais qu’en cette Toussaint 2020, dans une parfaite communion, et dans ce contexte tout particulier post attentat et de confinement, ce 1er novembre soit l’occasion d’unir nos pensées à l’adresse de "nos" morts bien sûr, mais également aux français victimes de la barbarie intégriste.

Durant ce moment de recueillement, bien sûr, chacun aura une pensée première et particulière, teintée de nostalgie, pour les siens, nos proches trop tôt partis qui nous ont trop souvent laissés dans la peine, une peine qui ne s’estompe pas toujours malgré la force du temps.

Fête des morts devenue fête du souvenir, la Toussaint est un jour particulier pour chacun d’entre nous, notamment dans notre rapport à la mort.

Mais de manière générale, rendre hommage aux morts, aux anciens, peut aussi être une manière pour chacun de réfléchir à sa propre vie. Chateaubriand disait : "les vivants ne peuvent rien apprendre aux morts ; les morts, au contraire, instruisent les vivants."

Ainsi ce devoir de mémoire, ancré dans nos traditions et notre culture, doit être l’occasion de réfléchir à nos vies tout en s’arrêtant un instant sur nos souvenirs et sur ceux, aujourd’hui disparus, qui y ont participé. S’il est douloureux, le deuil d’un proche constitue en effet une leçon de l’existence car la mort nous rappelle que la vie n’est pas éternelle et qu’elle est fragile. La mort peut frapper à chaque instant et parfois faire disparaitre de façon prématurée, ceux qui nous sont chers. La mort fait ainsi partie de la vie et il nous faut aussi bien l’intégrer que l’accepter.

Pensons-y et souvenons-nous donc tout particulièrement aujourd’hui de nos morts, de tous nos morts, de ceux plus ou moins proches ou de ceux que nous avons peu ou pas côtoyés, des soldats et forces de l’ordre qui ont donné leur vie pour la France, ou encore des Vidaubannais disparus notamment cette année.

En cette fête des saints et des défunts, unissons donc nos pensées dans une même direction, celle de voir nos ancêtres disparus reposer en paix, celle de garder en souvenirs ces personnes qui ont enrichi notre vie, celle enfin de voir ce devoir de souvenir se perpétuer par delà les générations… »

Le vendredi 16 octobre 2020 a marqué d’une manière indélébile, l’histoire contemporaine de notre pays ; une histoire qui malheureusement s’est aujourd’hui répétée à Nice.
Le 16 octobre dernier, Samuel Paty, 47 ans, enseignant, a été décapité près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, par un réfugié d’origine tchétchène de 18 ans,
pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet lors d’un cours sur la liberté d’expression.
 
Face à cette horreur, Samuel Paty est devenu « le visage de la République » en ce qu’elle a de plus chère : sa liberté.
 
Mercredi 21 octobre, la France lui a rendu un hommage national dans la cour de la Sorbonne, lieu symbolique de l’esprit des Lumières et de l’enseignement.
 
A cette occasion, le Président Macron, lui a remis la Légion d’honneur à titre posthume et la « Lettre aux instituteurs et institutrices », de Jean Jaurès a été lue ; je souhaiterais ce soir, vous en lire un passage.
Vous tenez en vos mains l’intelligence et l’âme des enfants ; vous êtes responsables de la patrie.
Les enfants qui vous sont confiés n’auront pas seulement à écrire et à déchiffrer une lettre, à lire une enseigne au coin d’une rue, à faire une addition et une multiplication. Ils sont Français et ils doivent connaître la France, sa géographie et son histoire : son corps et son âme.
Ils seront citoyens et ils doivent savoir ce qu’est une démocratie libre, quels droits leur confère, quels devoirs leur impose la souveraineté de la nation…
Il faut leur montrer la grandeur de la pensée ;
il faut leur enseigner le respect et le culte de l’âme en éveillant en eux le sentiment de l’infini qui est notre joie, et aussi notre force, car c’est par lui que nous triompherons du mal, de l’obscurité et de la mort…
Je dis donc aux maîtres, pour me résumer : lorsque d’une part vous aurez appris aux enfants à lire à fond, et lorsque d’autre part, en quelques causeries familières et graves, vous leur aurez parlé des grandes choses qui intéressent la pensée et la conscience humaine, vous aurez fait sans peine, en quelques années, œuvre complète d’éducateurs.
Dans chaque intelligence il y aura un sommet, et, ce jour-là, bien des choses changeront.
 
Voilà en quels termes, dans la Dépêche, du 15 janvier 1888, Jean Jaurès évoquait le rôle de nos instituteurs.
L’époque n’est certes plus la même mais ce que représentent nos enseignants au sein de notre République, demeure plus que jamais d’actualité.
Ils sont ainsi les garants du savoir transmis aux générations futures, ils sont un des symboles de nos libertés.
La liberté de parole dans une République laïque, ouverte à tous, sans distinction de race, de couleur, ou de religion.
A ce meurtre a succédé aujourd’hui, en la basilique Notre Dame de l’Assomption, l’attaque, par un homme de "type nord-africain" âgé d'environ 25 ans, de personnes venues célébrer librement leur culte et au terme de laquelle nous dénombrons 3 victimes.
Une femme âgée de 70 ans, habituée de l'église, a été décapitée ; le sacristain de la basilique d’environ 45 ans, a été égorgé, et une femme d'environ 30 ans, a été "lardée de coups de couteau" et a succombé à ses blessures dans un bar situé à proximité.
L’effroi laisse place à la colère :
combien d’hommages et de commémorations allons-nous devoir subir ? Comment ne pas faire le rapprochement avec les différents attentats et les trop nombreuses victimes de Daech que la France pleure depuis maintenant plus de 5 ans.
Ce soir nous honorons la mémoire de Samuel Paty et de ces 3 personnes, mais également de toutes ces victimes que nous n’oublions pas, ceci tout en criant haut et fort que leur sacrifice n’a pas été vain : l’obscurantisme ne passera pas.
Dans une France riche de son histoire et de ses valeurs multiséculaires, il ne peut pas passer !
 
Restons solidaires pour ne pas nous laisser impressionner,
Restons fiers pour réaffirmer nos valeurs,
Restons forts pour les imposer à ceux qui choisissent notre pays, sinon qu’il le quitte !
 
Je vous demande à présent de bien vouloir observer une minute de silence avant d’entonner ensemble notre hymne national, symbole de notre République, toujours debout.
 
#SamuelPaty #Nice #Hommage #Attentats

RENOUVELLEMENT DE LA VOIE FERRÉE ENTRE LES ARCS ET CARNOULES du 26 octobre 2020 au 16 janvier 2021 :

Dans le cadre de la maintenance du réseau ferroviaire et de sa sécurisation, SNCF Réseau réalise des travaux de renouvellement de voie sur les communes des Arcs, Taradeau et Vidauban du 26 octobre au 28 novembre 2020*, du lundi au vendredi, de 21h à 6h.

Pourquoi des travaux la nuit ?
Cette intervention lourde qui consiste à remplacer tous les composants de la voie (ballast, traverses et rail) ne peut s’effectuer qu’en l’absence de toute circulation ferroviaire, après le passage du dernier train de la journée et avant le premier train du matin.
Les travaux sont réalisés par un train usine qui permet de renouveler près de 800 mètres de voie au lieu de 150 mètres avec les méthodes classiques. La zone d’intervention se déplacera ainsi de près d’un kilomètre chaque nuit, d’est en ouest.
L’entrée en action du train usine sera précédée, du lundi 5 au vendredi 23 octobre, par les opérations de déchargement des nouveaux rails le long des 34 km du chantier. Cette opération nocturne sera ponctuellement bruyante.
Les entreprises partenaires de SNCF Réseau sont contractuellement engagées à respecter la conformité des engins en matière d’insonorisation afin de limiter au maximum ces nuisances sonores. Toutefois, les alarmes générées par les engins de chantier lorsqu’ils se mettent en mouvement sont obligatoires pour des raisons de sécurité (risque de heurt des agents au sol).

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce qu’est une Suite rapide (ou Train usine) à travers les différentes étapes du remplacement de la voie, visionnez cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=9EZfqUpVZKo

Durant la période de travaux, les premiers trains, entre 6 h et 7 h 30, entre les Arcs et Toulon seront modifiés.
Les navettes ferroviaires de 7h15 et 7h36 au départ de Carnoules vers Toulon sont maintenues.

Les autres horaires seront modifiés et des cars seront également mis en place avec correspondance sur Carnoules et la Pauline.

Infos : 0 800 11 40 23 (N° Vert – Appel gratuit) /www.ter.sncf.com/sud-provence-alpes-cote-d-azur
Twitter : @TERSUD_SNCF

SNCF Réseau vous prie de l’excuser par avance pour la gêne occasionnée.

POUR NOUS CONTACTER ET OBTENIR DES PRÉCISIONS SUR LES TRAVAUX : Écrivez-nous avec la référence « Suite rapide Les Arcs - Carnoules » à l’adresse mail suivante :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

* Dates communiquées à titre indicatif et susceptibles d’être modifiées suivant les aléas du chantier.

En remplacement du traditionnel Nettoyage de Printemps, qui n'a pas pu avoir lieu en mai pour cause de pandémie, la Ville (en association avec Dracénie Provence Verdon agglomération)a organisé un grand Nettoyage d'Automne le samedi 10 octobre.

Cet événement éco-citoyen et convivial, a réuni plus de 200 participants (membres d'associations, élus, citoyens...) pour une matinée dédiée au ramassage des déchets sur plus d'une dizaine de sites dans toute la commune.

Une action qui a non seulement permis d'enlever plusieurs dizaines de kilos de déchets qui polluaient la nature, mais également de resserrer les liens entre les associations locales.

Merci à toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisé(e)s pour protéger l'environnement et embellir notre commune.

Menées par l'adjointe au maire déléguée à la Culture Mme Michèle Pelassy, et le conseiller municipal (et historien local) M. Michel Roudillaud, les Journées du Patrimoine 2020 à Vidauban ont permis aux amoureux d'histoire et de traditions de découvrir la borne milliaire de Néron (samedi 19 au matin), de voir le film documentaire "Il était une fois... Vidauban" de Michel Roudillaud (samedi 19 après-midi), et d'aller voir le four à poix du bois du Rouquan (dimanche 20 au matin), avant de participer au pique-nique convivial riche en récits de l'A.SP.E.V. dans le parc du château d'Astros (dimanche midi).

Deux journées riches d'enseignements, qui ont satisfait un public de connaisseurs.

 

Déplacé à l'église Saint-Jean-Baptiste et à la date du 6 septembre en raison de la pandémie, le XIIIe Festival de Musique des Chapelles a réuni une cinquantaine de mélomanes devant le guitariste classique Ludovic Michel, qui a gratifié l'assistance de son très beau récital « Tangos y otras cosas », tout en subtilité instrumentale et en ambiances latines.

Proposé par l'adjointe aux Affaires Culturelles Madame Michèle Pelassy, ce début de soirée s'est ainsi avéré intimiste et raffiné, grâce à ce concert de qualité dans le cadre inspirant de notre belle église...

 

Le ministère des Solidarités et de la Santé actualise ses recommandations régulièrement pour protéger votre santé et vous recommander les bons gestes à adopter face au Coronavirus COVID-19. 

Face aux infections, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts

Plus d'informations sur le virus et les mesures à adopter : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Pour tout déplacement obligatoire, téléchargez la nouvelle autorisation de déplacement dérogatoire ici.

 

 

Retrouvez toute l'information de Vidauban en direct, en téléchargeant gratuitement la nouvelle application Smartphone et iPhone "Ville de Vidauban", disponible sur tous les App Stores.

Une fois installée, cette application vous permettra d'accéder aux services en ligne de la Mairie, de consulter l'ensemble des infos pratiques municipales, d'être tenu au courant de l'actualité de la Ville, et de connaître l'agenda des animations, des loisirs et des festivités. Grâce au système des notifications, vous serez informés en temps réel des événements, travaux et messages d'alertes.

 

Télécharger sur le play store ici

Télécharger sur l'app store ici

Zoom sur ...

  • 22 Déc 08H00

    Don du Sang

    Collecte de sang, organisée par l'Établissement Français du Sang...

Informations pratiques

Agenda des manifestations

Inscription à la newsletter "Nos idées de sorties"

S'abonner

En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir par e-mail l'actualité de la ville de Vidauban. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien inclus dans les newsletters.

Météo à Vidauban

Clair
Jeu 03 Déc 2020
Lever du soleil : 07:51
Coucher du soleil : 16:58
Humidité : 77% Vent : 9km/h

Ven 04 Déc 2020
13°C / 3°C


Sam 05 Déc 2020
10°C / 1°C


Dim 06 Déc 2020
11°C / 1°C


Lun 07 Déc 2020
11°C / 1°C